samedi 17 janvier 2015

L'étranger



Curieux type que ce Meursault. Employé moyen, assez jeune, il ne ressent rien, n’éprouve rien, ne se passionne pour rien, ne se rend compte de rien. Tout glisse sur lui, rien ne l’atteint ; pas même la mort de sa mère qu’il va enterrer sans état d’âme. D’ailleurs, possède t-il une âme, une conscience ? Vit-il ? Mystère !! Aime t-il ? Rien  ni personne n’a de sens pour lui. Il est comme télécommandé, déconnecté de la vie et de son environnement.

Dans cette histoire, où finalement, il ne se passe pas grand-chose, où tout est sans relief, on pourrait développer une sérieuse antipathie pour Meursault dont l’atonie étonne, agace, révolte parfois. Au contraire, on finit par le prendre en affection, d’une certaine façon. Il y a forcément une faille affective énorme chez cet homme-là pour qu’il soit aussi handicapé des sentiments, et de l’affect.

Albert Camus parvient, avec ce style dépouillé, son vocabulaire simple, et son absence de grandiloquence à faire converger le lecteur vers un personnage auquel il donne paradoxalement un certain relief, et qu’il réussit à rendre attachant.

L’étranger, Albert Camus
Gallimard, 1942 ; Folio, 1971
185 pages
4ème de couverture :

«Quand la sonnerie a encore retenti, que la porte du box s'est ouverte, c'est le silence de la salle qui est monté vers moi, le silence, et cette singulière sensation que j'ai eue lorsque j'ai constaté que le jeune journaliste avait détourné les yeux. Je n'ai pas regardé du côté de Marie. Je n'en ai pas eu le temps parce que le président m'a dit dans une forme bizarre que j'aurais la tête tranchée sur une place publique au nom du peuple français...»

A propos de l’auteur :
Albert Camus est né en novembre 1913, en Algérie d'un père d'origine alsacienne et d'une mère d'origine espagnole. Sa famille est de condition modeste. Il a un frère aîné, Lucien.

Son père, mobilisé en septembre 1914, est blessé pendant la bataille de la Marne et meurt à Saint-Brieuc le 17 octobre 1914. Camus n'a donc pas connu son père. Dès la mobilisation de son mari, Catherine et ses deux enfants vont s'installer chez sa mère, à Alger, dans le quartier populaire de Belcourt.

Albert et Lucien sont plus éduqués par leur grand-mère, une maîtresse femme, que par leur mère qui renonce à toute responsabilité en raison de sa quasi-surdité et d'une difficulté à parler.

A l'école, son instituteur, Louis Germain, le pousse à passer le concours des bourses: il pourra ainsi poursuivre des études au lycée et à l'université. Il lui en garde une telle reconnaissance qu'il lui écrira une lettre lorsqu'il recevra le Prix Nobel de Littérature en 1957 "pour sa production littéraire importante, qui avec ardeur lucide éclaire les problèmes de la conscience humaine en notre temps".

Journaliste, écrivain, passionné de théâtre, il marque la vie culturelle française, mais aussi la vie politique de 1936 à 1960. Comme tous les Français d'Algérie, il est traumatisé par la guerre d'Algérie dont il ne verra pas le dénouement tragique.

Le 4 Janvier 1960, lors d'un trajet en voiture avec son éditeur Gaston Gallimard, il trouve la mort en percutant un arbre.
 Pour le challenge d'Asphodèle : Prix Nobel1957

5 commentaires:

  1. Un auteur que j'ai découvert il y a peu, avec l'étranger, un roman que j'ai beaucoup aimé.
    http://itzamna-librairie.blogspot.fr/2014/01/letranger-albert-camus.html

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai relu il y a peu de temps en BD, très fidèle. Et j'ai très envie de lire Meursault contre enquête. D'ailleurs, je crois que Nath me l'a programmé en LC pour début avril

    RépondreSupprimer
  3. Je me souviens n'avoir pas du tout accroché avec Camus quand j'étais au lycée. Manque de maturité peut-être ? J'envisage parfois de retenter l'expérience.

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup ton avis qui résume très bien ce livre !

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir ! :)
    Il y a quelques temps, tu as eu l'occasion de participer à mon challenge lire un classique tous ensemble.
    Je reviens vers toi ( très tardivement ...) pour t'annoncer l'avis global qui est ressorti de la lecture.

    A très bientôt je l'espère.
    Wolkaiw

    RépondreSupprimer