lundi 21 août 2017

Lagos Lady



Guy Collins est un journaliste anglais de second ordre en poste au Nigéria. Un soir, il sort boire un verre, et mater un peu (il a beau dire, un mec reste un mec …) Oui, mais au même moment, le corps mutilé d’une femme y jeté non loin de là. Un peu trop curieux il est ramassé par la police nigériane. Il ne doit son salut qu’à Amaka .

Amaka, est une maitresse femme qui investit son temps, et son âme à la protection des prostituées de Lagos. Lagos, capitale nigériane est un bordel à ciel ouvert, un bidonville. Le seul havre de tranquillité, est Victoria Island camp retranché pour les notables et les gros caïds locaux ; lesquels sont le plus souvent les deux à la fois, d’ailleurs.

Si Amaka sort Guy du pétrin, ça n’est pas pour ses beaux yeux –encore que- mais pour que ce dernier mette sa prétendue notoriété journalistique au service de son association d’aide. Elle l’embarque à ses côté pour traquer tout ce que Lagos compte de pervers, de corrompus .Amaka c’est l’Africaine dans ce qu’elle a de meilleure : maternelle, protectrice, la tigresse qui ne lâche rien, la séductrice, la sensuelle, la féminité à fleur de peau.
C’est sans doute un peu de cela que Guy est venu chercher ici en réclamant une mission pas vraiment définie ; son ex -compagne est nigériane …

Autour de ces personnages, gravitent les méchants,  les sadiques, les pervers dont on devine peu à peu les " motivations" et le mode de fonctionnement.

Tout cela est écrit est écrit sur un mode très dynamique, qui ne laissa aucun temps mort, et dont le déroulé final donnera quelques sueurs froides au lecteur.

L’auteur nous donne à voir un aspect bien glauque de son pays en proie aux difficultés économiques après avoir connu un essor important grâce notamment à son pétrole, mais aussi empêtré dans une corruption endémique générateurs d’inégalités et de pauvreté massives.

Pas certaine qu’il ne donne envie d’aller y passer nos prochaines vacances !

Livre lu dans la cadre du jury pour le Prix du meilleur polar Points 2017, tout comme Snjor, et le fleuve des brumes.

Lagos Lady de Leye Adenle, traduit de l’anglais(Nigéria) par David Faukemberg, chez Métailié (Mars 2016, 340 pages), disponible en poche chez Points (Juin 2017,400 pages)


Leye Adenle est né au Nigéria en 1975. Il est considéré par sa famille comme la réincarnation du roi des habitants d'Osogbo. Il vit désormais à Londres où il travaille comme chef de projet et, à l’occasion, acteur. Lagos lady est son premier roman.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire