mardi 19 octobre 2010

Frédéric Chopin,l'âme du piano




Qui, en pensant au piano, ne songe d’abord à Frédéric Chopin ? Enfant précoce, pianiste virtuose tôt reconnu, il puisa dans la matière brute de la musique populaire de son pays pour la sublimer en un art novateur et singulier. C’est en explorateur de toutes ces ressources, plutôt qu’en interprète étincelant de sa seule virtuosité, que Chopin réussit à en extraire une œuvre musicale originale et forte.
Il traversa son époque, tel un météore, rencontrant les grands artistes romantiques de son temps, en apportant sa contribution à ce courant dont il fût un des porte-parole. Il laissa une œuvre musicale riche et multiforme, surtout pour son instrument de prédilection, le piano, et influença bien d’autres compositeurs tels que Bedrich Smetana, Antonin Dvorak, Béla Bartok, ou encore Zoltan Kodaly.
Une biographie à lire comme un roman
Je remercie Babélio et les éditions du Jasmin qui m’ont permis de découvrir ce livre.
« Chopin est passé parmi nous comme un fantôme…….. » dira Liszt à la mort du compositeur. p 237
Je crains qu’il en soit hélas de même pour cette biographie que j’ai trouvée sans âme et beaucoup trop linéaire à mon goût.
Les éléments de la vie de Chopin sont relatés, se côtoient sans que jamais, ou bien alors si peu, ils ne soient mis en relation véritable avec l’œuvre de Chopin. L’auteur se contente de faire un catalogue, au fur et à mesure sans analyser quoi que ce soit.
Heureusement que je connais assez bien le répertoire du compositeur pour l’écouter souvent, car ce livre ne m’y aurait pas amenée ; il ne donnait pas envie de mettre un disque et d’écouter tout au long de la lecture.
L’éditeur promettait au lecteur « une biographie à lire comme un roman »………..lecture heureusement rapide car inconsistante, mais un roman plus que médiocre.
Je terminerai sur une petite note positive ; j’ai trouvé la présentation du texte assez originale, avec les paragraphes tous ponctués d’un terme musical.
Claude Clément-Editions du jasmin-256 pages

Aucun commentaire:

Publier un commentaire