samedi 26 août 2017

Nos richesses



Alger, dans les années 30, il est jeune, plein d’allant, il aime les livres, la littérature ; il aime transmettre. Il fait d’un petit boui-boui une caverne d’Ali baba où l’on vient acheter, lire ou tout simplement emprunter. Il, c’est Edmond Charlot ; le nom du lieu : Les vraies richesses…
Charlot n’est pas qu’un libraire ; c’est aussi un éditeur. C’est l’époque où il découvre Camus, Jules Roy, Max-Pol Fouchet, Albert Cossery, Emmanuel Roblès, et les édite. Il fallait être un peu fou, mais surtout passionné. Charlot est effectivement animé par l’amour des mots, l’amour des livres, l’amour de ceux qui les lisent et les écrivent. Charlot déploie des trésors d’inventivité quand le papier vient à manquer. Charlot se bat, lutte.

Charlot n’est pas là pour faire fortune ; la seule richesse qu’il convoite c’est la littérature.

Kaouther Adimi nous fait revivre, dans un roman protéiforme, ce qu’a été Charlot, mais aussi l’après-Charlot. Kaouther Adimi imagine un obscure stagiaire venu à Alger pour vider "Les vraies richesses", laquelle doit devenir un débit de beignets….hérésie. Cet endroit a une âme…

Cette âme, Kaouther Adimi s’emploi d’une bien belle façon à la faire vivre. Elle réveille les vieux fantômes qui n’ont jamais déserté l’endroit et qui ne semblent pas vouloir prendre du large.

Bien sûr, on ne peut passer sous silence l’Algérie,  son histoire tourmentée, ses blessures, ses zones d’ombre…

Au-delà de Charlot, Kaouther Adimi avec sa sensibilité rend hommage à tous nos libraires (indépendants, il va s’en dire) qui se battent chaque jour pour que vive la création littéraire, pour que chaque auteur, reconnu ou débutant trouve sa place, et puisse être lu.

J’ai découvert Kaouther Adimi dès son premier roman un peu par hasard. Son écriture et sa façon bien à elle de s’emparer de ses sujets m’ont d’emblée séduite. Si son précédent ouvrage "Des pierres dans ma poche" m’avait moins intensément marqué, "Nos richesse " aura intimement titillé la bibliophile et la défenderesse des vraies librairies que je suis.

Nos richesses de Kaouther Adimi, chez Seuil (Août 2017, 215 pages)


Née en 1986 à Alger, Kaouther Adimi est diplômée en lettres modernes et en management international des ressources humaines. Actuellement, elle travaille comme responsable des ressources humaines dans une entreprise de luxe. Ses nouvelles ont été distinguées par le prix du jeune écrivain francophone de Muret (en 2006 et en 2008) et par le prix du FELIV (Festival international de la littérature et du livre de jeunesse d’Alger). Son premier roman, L'Envers des autres (Actes Sud, 2011) est aussi paru en Algérie aux éditions Barzakh et a obtenu le prix de la Vocation. En mars 2016, elle a publié Des pierres dans la poche au Seuil.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire