samedi 5 mai 2018

Sophie de Habsbourg -l’impératrice de l’ombre


Pour le plus grand nombre, c’est dans ‘’Sissi’’ que l’on entend parler pour la première fois de Sophie de Habsbourg. Dans la trilogie kitch  d’Ernst Marischka, elle est présentée comme la méchante belle-mère de Sissi, celle qui la persécute, et qui prendrait presque la place de son fils empereur….

En réalité, cette femme est peu connue. Fille ainée d’un roi de Bavière, épouse d’un archiduc ayant peu de chance de régner, elle était condamnée en quelque sorte à rester dans l’ombre. L’histoire retiendra que le frère ainé de son mari était de santé fragile, et que son mari, n’était pas lui-même en capacité à régner, et que par conséquent, elle a très tôt misé sur son fils ainé plus ou moins promis au trône. Ce fils c’est François-Joseph.
Sophie d’Autriche étant peu connu, la littérature à son propos est assez rare. Jean-Paul Bled, en dehors des ouvrages généralistes autour de l’Autriche de l’époque, s’est principalement appuyé sur l’abondante correspondance de Sophie de Habsbourg ainsi que son journal (sources manuscrites pour ces dernières).
Ne voulant pas en rester à l’image scellée par le cinéma, l’auteur a souhaité rétablir un certain équilibre sur une femme qui, contrairement à l’impératrice Sissi, avait parfaitement intégré les codes de la cour pour se mettre au service de son fils et lui permettre ainsi d’accéder à ses fonctions avec les meilleures armes possibles, d’autant que l’époque était loin d’être tranquille sur le plan intérieur comme en dehors des frontières de l’empire.

Comme beaucoup, j’avais avant de lire ce livre, une idée  formatée sur le personnage ; l’ouvrage de Jean-Paul Bled m’a permis d’aller bien au-delà, de me faire une idée plus précise d’une femme cultivée, possédant un grand sens politique et capable de se mettre en retrait pour ne pas ‘’gêner’’ l’action de son empereur de fils.

Sophie de Habsbourg, de Jean Paul Bled, chez Perrin (Janvier 2018, 250 pages)


Jean-Paul Bled est né à Paris en 1942.
Historien, germaniste, spécialiste de l’histoire de l’Allemagne et de l’Europe centrale. Il est professeur émérite (depuis septembre 2010) à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris-IV), où il a occupé la chaire de l’histoire de l’Allemagne contemporaine et des mondes germaniques. Il a été directeur du Centre d'études germaniques de Strasbourg et de la revue Études danubiennes.
Parmi ses ouvrages, il y a des biographies  de Marie-Thérèse d’Autriche, Frédéric le grand,  l’empereur François –Joseph….
Il est le fils d'Édouard Bled (1899-1996), le créateur du fameux manuel d'orthographe

Aucun commentaire:

Publier un commentaire