mardi 20 août 2013

Outre-atlantique


Après un premier roman, L’amour commence enhiver, bien apprécié, reposent sur le second beaucoup d’espérances…
Dans ce roman, l’auteur navigue entre six points de vue différents (six personnages donc), et à différentes époques.
Il faut au moins parvenir à la moitié du roman pour commencer à relier (et encore, timidement) ces personnages, qui ne resteront pour moi que de lointains, très lointains compagnons de lecture.
J’avoue humblement ne jamais avoir retrouvé ce qui est dit dans la présentation du roman. Incompréhension de ma part ? Toujours est-il que je n’ai absolument pas retrouvé la magie de l’écriture qui m’avait tant plu dans l’amour commence en hiver.
Le scénario n’est pas assez lisible, ou bien il n’existe pas…. Je me suis beaucoup perdue dans ce livre à passer d’un personnage à l’autre sans pouvoir dégager le thème principal de ce livre….
Autrement dit, où il n’est pas bon, ou je suis passée à côté…..à chacun de faire son idée !!!

Un grand merci à Lucie de libfly qui a eu la gentillesse de faire voyager son livre dans le cadre de l'opération On vous lit tout. 

Outre-Atlantique, Simon Van Booy
Editions Autrement (21/08/2013)
220 pages
4ème de couverture :
Los Angeles, 2010. Martin, d’origine française, est venu s’installer en Amérique avec sa famille, des boulangers, après la guerre. Ses parents ont accompli un acte héroïque en 1944, sans qu’il sache bien lequel. Un beau jour, il voit arriver dans la maison de retraite où il travaille un certain M. Hugo, un très vieil homme défiguré, qui meurt dans ses bras. France, 1968 : deux enfants découvrent dans les bois les restes du bombardier B-24 d’un soldat américain. Vingt-cinq ans plus tôt, ce jeune GI vivait ses derniers instants de détente à Coney Island, le parc d’attraction de New York, avec sa fiancée Harriet. John a réapparu à la Libération, sans jamais vraiment expliquer ce qu’il lui était arrivé. On va le découvrir, grâce au récit d’Amelia, la petite-fille de John, et à plusieurs flashback : petit à petit émergent les liens entre John, Martin et M. Hugo. Outre-Atlantique traverse l’océan et les années pour faire surgir, dans une prose intense et délicate, ces liens secrets qui tissent les destins.

A propos de l’auteur :

Simon Van Booy, né en 1975, est l’auteur de nouvelles, d’un premier roman et de novellas salués par la critique. Autrement l’a révélé en France avec L’amour commence en hiver, paru en août 2012. Outre-Atlantique (The Illusion of Separateness ), est paru aux États-Unis en juin 2013. Il vit à New York, et se marie à Paris cet été.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire