mercredi 9 août 2017

Snjór



Tout au nord de l’Islande, en plein hiver, alors qu’il neige sans discontinuer, et que la lumière se fait rare…..
Ari Thór est un jeune policier tout juste diplômé après avoir cherché sa voie ; il accepte son premier poste dans ce trou où pas grand monde ne souhaite aller. Il laisse sa compagne à Reykjavik, non sans une once de culpabilité, mais c’est ainsi, elle n’a qu’à venir le rejoindre.
Accueilli par Tómas un brin contrarié, il se voit averti :" Il ne se passe jamais rien à Siglufjördur !"

Oui, mais….
Un mort dans un théâtre, puis une femme mourante dans la neige.
On découvre ainsi Thór avec ses maladresses, mais aussi sa pugnacité, et surtout son envie d’arriver au bout d’une enquête qui s’avère difficile, dans une ville où tout le monde se connait, croit connaître tout le monde, où la communauté vit en vase clos ou presque. Il va lui falloir percer les petits et gros secrets de chacun.

Ragnar Jónasson est un admirateur d’Agatha Christie ; et cela se voit dans sa manière de conduire son enquête à Tór. Ce dernier avance ses pions sans jamais rien dévoiler, sans énoncer ses soupçons, ni argumenter ses choix. C’est de manière un peu abrupte, et à la toute fin que nous est dévoilée la vérité (vérité que bien entendu, on ne voit pas venir), tandis qu’une autre narration surgit parfois en italique, narration dont nous comprendrons les tenant et aboutissant à la fin.

Il règne une atmosphère un peu particulière dans ce roman ; Chacun se blotti à l’intérieur pour échapper au climat particulièrement désagréable. Le rythme est lent, mais pas mou. On se laisse facilement embarquer en compagnie de ce nouvel inspecteur, qui, je n’en doute pas, prendra de "l’épaisseur" avec le temps, et l’expérience.

Une belle découverte dans le cadre du jury du Prix  du meilleur Polar Points 2017. A noter, que figure également dans la sélection Le fleuve des brumes lu il y a quelques mois en grand format.

Snjór de Ragnar Jónasson, aux éditions de la Martinière (Mai 2016, 352 pages), disponible en poche chez Points (Mai 2017, 340 pages)


Ragnar Jónasson est auteur de roman policier islandais.

Il a découvert à 13 ans les livres d'Agatha Christie et entreprend la traduction, à 17 ans, de quatorze de ses romans en islandais.

Avocat et professeur de droit à l’Université de Reykjavik, il est aussi écrivain et le cofondateur du Festival international de romans policiers Iceland Noir.

C’est l’agent d’Henning Mankell qui a découvert Ragnar Jónasson et vendu les droits de ses livres dans quinze pays.

Il est auteur d'une série policière dont l'intrigue se déroule à Siglufjördur, la ville la plus au nord de l'Islande, d'où sont originaires ses grands-parents et où a grandi son père.

Il a publié cinq romans dont le premier tome de la série, "Snjór" (Snjóblinda), est paru en 2010.

"Mörk" (Náttblinda, 2014) a été élu "Meilleur polar de l’année 2016" selon le SundayExpress et le Daily Express, et a reçu le Dead Good Reader Award en Angleterre.

Nouvelliste, il écrit également en anglais. Il vit à Reykjavik.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire