dimanche 17 décembre 2017

Le Meurtre d'O'Doul Bridge



Michael Ballanger est coach de vie à San Francisco, loin des siens. C’est un choix forcé, histoire de se reconstruire, d’oublier. En réalité, Michael est un être cabossé. Cela ne se voit pas immédiatement, mais tout au long de ce roman, l’auteur va donner de l’épaisseur à ce personnage qui, au fond n’avait rien à faire dans cette affaire.
L’affaire est somme toute assez classique : une personnalité locale est retrouvée morte. Seulement voilà, c’est Michael que cette dernière appelle juste avant de mourir. Aux yeux de la police locale, dont certains éléments n’apprécient guère notre français, le coach est le coupable idéal.
Michael, au caractère bien trempé ne semble pas décidé à se laisser faire, mais surtout entend faire toute la lumière sur une affaire qui le titille de plus en plus.

Aidé de sa fille venue renouer avec un père dont les blessures intimes interfèrent de plus en plus dans sa nouvelle vie, et d’une copine un peu olé-olé, nous sommes en présence d’un trio qui ne manque pas de piquant, et avec lequel on embarque avec plaisir dans les petites rues de San-Francisco.

Voilà donc un polar bien sympathique, agréable à lire et dont les personnages sont bien travaillés. Il se faufile parfaitement entre deux lectures plus sérieuses mais pas forcément plus plaisantes…Comme le dirait une amie, il remet le cavalier sur son cheval.

Je remercie les éditions Taurnada qui m’ont gentiment proposé ce livre qui m’a fait un bien fou.

Le Meurtre d'O'Doul Bridge de Florent Marotta, aux éditions Taurnada (Septembre 2017)


Florent Marotta est né dans la Loire en 1976. Après une première carrière sous les drapeaux où il passe successivement de soldat à officier de police judiciaire, il œuvre maintenant au sein d'une mairie. Son amour pour l'écriture le pousse à composer des fictions sous forme de thriller ou de fantasy.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire