mardi 9 octobre 2018

Miss Sarajevo


Roman à deux entrées, Miss Sarajevo alterne deux époques avec pour dénominateur commun Joachim photographe de guerre.

En1993, Joachim qui vient de perdre sa sœur Vivianne qui s’est suicidée "s’étourdit" à Sarajevo alors que la ville est assiégée.

Une quinzaine d’année plus tard, Joachim revient en Normandie à l’occasion du décès de son père. Joachim est né dans une famille bourgeoise murée dans son silence et ses tabous.

Entre la Grande histoire et les histoires de famille, le lecteur navigue entre deux eaux sans forcément savoir précisément de quel côté il se situe.

J’ai  peiné à lire ce roman qui n’est pourtant pas bien épais,  J’ai eu bien du mal à
m’y retrouver, ne comprenant pas toujours ses tenants et aboutissants, et donc à cerner les contours d’une histoire qui, allez, n’ayons pas peur des mots, m’a complètement échappé. Une déception de plus donc !!

Merci à l’éditeur et Netgalley pour la lecture de ce livre.

Miss Sarajevo d’Ingrid Thobois, chez Buchet-Chastel (Août 2018, 224 pages)


Née en 1980, Ingrid Thobois a passé plusieurs années à l’étranger. Couronnée par le prix du Premier roman pour Le roi d’Afghanistan ne nous a pas mariés (Phébus, 2007), elle a publié depuis L’Ange anatomique (Phébus, 2008), Le Simulacre du printemps (Le bec en l’air, 2008), Sollicciano (Zulma, 2011, prix Thyde Monnier de la SGDL) et Le Plancher de Jeannot (Qui Vive, 2015). Elle écrit également pour la jeunesse.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire