mardi 27 janvier 2015

L'homme au complet gris



Pour sa collection vintage, les éditions Belfond redonnent vie à un roman qui pourrait presque passer pour préhistorique tant les temps du roman nous semblent appartenir au passé. Et pourtant, il y a comme un petit goût de modernisme dans cet ouvrage qui s’est longtemps fait discret à mes yeux.

Au début de ma lecture, j’ai cheminé avec intérêt le chemin de notre homme au complet gris, quelque peu amusée de son côté un peu vieillot, et coincé dans le conformisme et le consumérisme des années 50.
Un intérêt qui s’est assez vite transformé tantôt en agacement, tantôt en ennuis sur des passages qui m’ont semblé un peu trop étirés.

Cela étant, l’auteur a su par  je ne sais quel miracle redonner une certaine impulsion, et rendre ses personnages définitivement attachant, émouvant même.

Tom est un protagoniste très bien travaillé. L’auteur a su lui donner au fur et à mesure de son roman une belle ossature, et en a fait une belle personne.

Au milieu de cette société accaparée par l’ambition, et l’appât du gain, il y a encore de la place pour quelques originaux absolument pas décidé à tout sacrifier, et dont la moralité est plus forte que le reste.

L’écriture alerte donne de la vie là où la vie domestique ronronne un peu. Un roman équilibré à la fois retro, et moderne, qui ne dévoile  tous ses charmes dès le départ, mais qui les distille au fur et à mesure.

Un grand merci à Babélio, et aux éditions Belfond pour cette découverte agréable.


L’homme au complet gris, Sloan Wilson
Belfond, Janvier 2015 (Première parution chez  Robert Laffont en 1956)
450 pages

4ème de couverture :

Dans la lignée de La Fenêtre panoramique de Richard Yates, un best-seller d'après-guerre aux États-Unis, oublié ensuite car jugé trop bourgeois par la vague hippie et enfin salué dans les années 80 comme une oeuvre majeure. Traduit dans plus de vingt-cinq langues, adaptées au cinéma en 1956, source d'inspiration de la série Mad Men, L'Homme au complet gris retrace l'émouvante trajectoire d'un homme tiraillé entre amour familial et ambition sociale, dans le Manhattan des années 50. Un livre culte.

A propos de l’auteur :

Sloan Wilson est né le 8 mai 1920 dans le Connecticut. Après des études à Harvard, il s'engage dans la Navy et combat pendant la Seconde Guerre mondiale comme officier des gardes-côtes. De retour à la vie civile, il mène de front une carrière de journaliste reporter, notamment pour Time Life, et de romancier, poète et essayiste. Sa première œuvre, largement inspirée de ses exploits militaires, paraît en 1947, mais c'est avec L'Homme au complet gris qu'il va connaître en 1955 un succès colossal. Le roman s'impose comme le manifeste d'une génération, celle de ces hommes revenus de la guerre pour replonger immédiatement dans le boom des années 50, partagés entre leurs valeurs familiales et leurs ambitions. Paru en France chez Robert Laffont en 1956, il est adapté au cinéma la même année et rate de peu la palme d'or à Cannes, au profit du Monde du silence. Sloan Wilson écrira une vingtaine de livres, mais aucun ne connaîtra le même succès que L'Homme au complet gris. Marié à deux reprises, père de quatre enfants, Sloan Wilson a lutté toute sa vie contre l'alcoolisme et, sur ses vieux jours, contre la maladie d'Alzheimer. Il s'est éteint le 25 mai 2003 dans une petite ville de Virginie.



Pour le challenge d'Enna catégorie:Couleur
 

3 commentaires:

  1. Ce livre valait donc le coup de persévérer.

    RépondreSupprimer
  2. deuxième avis positif que je lis sur ce livre !

    RépondreSupprimer
  3. Une joli découverte apparemment... je note...
    Hop, billet ajouté !

    RépondreSupprimer