mardi 27 août 2013

Corbeaux (La trilogie du Minnesota 3)

Au rythme de l’hiver et des étendues arborées, la quête de Lance se poursuit. L’auteur, dans ce dernier volet, met davantage l’accent sur la personnalité tourmentée de Lance, et son désir viscéral de vérité. S’il a bien son idée sur ce qui s’est passé, en aucun cas il ne veut accuser trop vite.

Tiraillée par ses origine ojibwa, il accepte de se laisser guider par l’irrationnel, les vielles coutumes et les vielles croyances. Ainsi, l’attrape- rêve, et l’exhumation du passé familial, lui aussi tourmenté,  vont lui permettre une avancée significative, jusqu’à la résolution finale.

Vidar Sundstøl confirme dans ce dernier volet ses talents de conteur que j’avais déjà appréciés dans les autres volumes. Ce dernier, à l’instar du premier est plus extérieur ; il laisse un plus large part à cette nature sauvage et glaciale, sans pour autant négliger l’aspect psychologique. J’ai à ce titre grandement apprécié le développement des relations entre l’oncle et la nièce.
De même que j’ai aimé que l’auteur mettre l’accent sur la réflexion de ses personnages, et en particulier celui de Lance, que sur l’action. Une façon intelligente de contrer une écriture fluide qui en accélère la lecture.

Corbeaux, Vidar Sundstøl
Grasset, Avril 2013
415 pages
 

4ème de couverture :

L’hiver, la neige, le froid. Lance Hansen est dans un motel non loin de la frontière canadienne. Sa famille et ses amis le croient en voyage en Norvège, le pays de ses ancêtres qui l’obsède tant, mais il cherche à se faire oublier  et craint son frère depuis leur partie de chasse qui a mal tourné.
Lorsqu’enfin il sort  de sa torpeur et de sa tanière, le vieil Ojibwa Willy Dupree lui donne la clef du chemin des rêves. Swamper Caribou hante dès lors son sommeil troublé et le mène vers le véritable meurtrier. Mais encore faut-il savoir comprendre la voix des anciens et accepter de regarder vers l’avenir…
Avec un grand talent de conteur, Vidar Sundstøl continue de tisser, dans ce roman sombre et puissant, les histoires du passé et l'enquête qui l'obsède. Lance Hansen trouvera-t-il la paix et parviendra-t-il à régler ses comptes avec sa conscience ?
A propos de l’auteur :

Né en 1963, Vidar Sundstøl est originaire de Drangedal, dans le Telemark. Il a vécu entre la Norvège, les Etats-Unis et l'Egypte, avant de se consacrer à l'écriture. Les corbeaux est le dernier volet de la trilogie du Minnesota.

Pour la Norvège dans le challenge repris par Lystig.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire