vendredi 26 août 2016

Le soleil sous la soie



Pavé estival par excellence, Le soleil sous la soie est un roman historique régional de très bonne facture. Eric Marchal est lorrain, et c’est sans doute ce qui a donné ce petit plus à cette fresque historique qui nous plonge au 18ème siècle, en Lorraine, et plus particulièrement à Nancy, alors que cette région n’est pas encore française, mais indépendante, sous la forme d’un duché, pas toujours en très bon terme avec le puissant voisin qu’est Louis XIV.

Nous suivrons oui la destinée de Nicolas Deruet, chirurgien ambulant (et oui, à l’époque, c’était ainsi) d’abord à ses débuts à Nancy, puis gagnant ses galons sur le front hongrois, pour être un praticien écouté du duc Léopold 1er dit le bon.

Cette histoire met principalement l’accent sur le développement de la chirurgie en Lorraine, et surtout à Nancy dans des institutions hospitalières toujours présentes et actives de nos jours. C’est à cet égard très intéressant de se faire une idée plus concrète du parcours d’établissements comme St Julien, et l’institution St Charles.

Nicolas Duruet, n’en n’est pas moins un homme animé de sentiments, et de désirs. Nous cheminons avec lui ans ses aventures sentimentales entre une marquise veuve, et une matrone compétente, reconnue, et très demandée.

Éric Marchal se veut un excellent conteur. Il a bâti une fresque sur plusieurs assises. Ce qui fait que chacun pourra y trouver matière à satisfaction, et délassement. Nancéenne, j’ai adoré me retrouver aux temps jadis et remonter l’histoire de ma ville. Le volet médical m’a aussi particulièrement intéressée. J’y ai perçu un gros travail e documentation de l’auteur qui, s’il reconnait quelques anachronismes, n’a pas transigé sur ce terrain-là.


Le soleil sous la soie, Eric Marchal, aux éditions Anne Carrière (Septembre 2011, 645 pages), disponible en poche chez Pocket (Mai 2013, 935 pages)


Eric Marchal est né en 1963 à Metz.

Après un diplôme de pharmacien, il entreprend une thèse de sciences à l'université de Nancy.
Il produit et présente en 1995 le magazine de l'actualité des sciences Polaris avec France 3 Grand Est.

Influenza est né en 1993, après une lecture sur la grippe espagnole, dans un magazine d'histoire. La version définitive fut achevée en 2007. Il a également publié Le soleil sous la soie (2011), La part de l’aube (2013), Là où les étoiles rêvent (2016)



Aucun commentaire:

Publier un commentaire