mercredi 28 février 2018

Quelque part entre le bien et le mal



On a laissé Pessac bien fatigué lors de ses dernières aventures (cf. Les loupsblessés).Il se refait une santé dans un commissariat, à gérer des affaires plus simples. Coline, est une jeune femme qui en veut, mais sa carrière patine un peu (peu de charisme, sexisme, manque de chance… tout s’en mêle). Bref, ils n’ont à se mettre sous la dent que des affaires de suicides. Oui, mais, il y a des trucs bizarres. Coline en  sous les pieds, mais n’a pas tout en main pour réaliser ses ambitions. Pessac, va l’aider …

De son côté, au 36, Philippe Lelouedec, est fort occupé à mettre la main sur des frères manouches qui aiment particulièrement s’attaquer aux distributeurs. Les frères se paient les services d’un avocat bien installé sur la place parisienne, ami de longue date de Philippe.

Et sans oublier un mystérieux personnage pris en tenaille par " son chien noir " qui lui fait commettre les pires horreurs.

Christophe Molmy, est flic. Et cela se voit, et se sent. Fin limier, fin connaisseur de Paris et du Milieu, nous le retrouvons dans une nouvelle aventure qui tout en  comportant quelques allusions n’est pas une suite de son premier livre. (On peut ne pas l’avoir lu, mais comme il est très bon, c’est un peu dommage !).

Forcément, tous ces personnages, vont à un moment ou à un autre ses croiser ; mais pas où on les attendrait naturellement. Et c’est toute la force de ce roman ! Christophe Molmy nous prend par surprise, nous intrigue, nous ballade dans Paris. Son style est toujours aussi alerte. L’écriture est imagée, truffée d’expression de flics ou spécifiques au milieu du banditisme. Ce roman est d’un grand réalisme.

J’ai beaucoup aimé l’attention portée sur Coline, Christophe Molmy montre ainsi qu’être femme dans la Police n’est pas une sinécure, qu’il leur faut encore affronter la misogynie, et redoubler de travail et de persuasion pour se faire reconnaître.

Il a un côté addictif qui le rend difficile à lâcher tant on a envie d’en découdre et de faire taire le chien noir…..

Je remercie Anne pour  sa confiance , et m’avoir permis de lire ce très bon livre !

Quelque part entre le bien et le mal de Christophe Molmy, aux éditions de la Martinière (Janvier 2018, 350 pages)


Christophe Molmy est chef de la BRI de Paris (Brigade de recherche et d’intervention, dite aussi Brigade antigang), service spécialisé dans la lutte contre le grand banditisme. Quelque part entre le bien et le mal est son deuxième roman. Il a publié Les loups blessés en mars 2015.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire