mardi 28 août 2018

Nuit sur la neige


Robin est un orphelin de la grande guerre, né après le décès de son père. Il intègre une institution jésuite parisienne pour y faire sa prépa. Dans sa classe, il y a l’énigmatique Conrad. Alors que les tourments de l’entre-deux guerre font rage, Robin découvre la vie collective, l’amitié puis plus tard l’amour.
De Paris au petit village de Val d’Isère que quelques pionniers du ski alpin ont pour ambition de transformer en station de sport d’hiver, nous suivons la maturation affective de Robin, et assistons impuissant à l’éblouissement, ou plutôt l’aveuglement amoureux du jeune homme.

De Laurence Cossé, je n’ai lu que les amandes amères dont je garde un excellent souvenir.
C’est avec une certaine frustration que j’achève la lecture ce –trop-court roman. Si l’écriture est soignée, le vocabulaire parfaitement choisi, je regrette le côté un peu lapidaire de la fin que j’ai trouvée expéditive, ou du moins escamotée.

Autant la première partie du roman m’a semblé équilibrée dans le traitement de la psychologie des personnages, autant l’arrivée de la jeune fille marque un coup d’arrêt dans sa démarche.

De plus, la tournure de ce roman, prend à mon sens un chemin qui certes ne "convient " pas (j’attendais un autre avenir pour Conrad et Robin), mais  me parait peu crédible.


Une lecture en demi-teinte donc.

Nuit sur la neige de Laurence Cossé, chez Gallimard (Août 2018, 144 pages)


Laurence Cossé est un écrivain français, auteur de romans, de nouvelles et de pièces de théâtre.

Elle a été journaliste et critique littéraire (Le Quotidien de Paris), et producteur-délégué à France-Culture (Radio France). Dans ce cadre, elle a notamment réalisé des interviews d'Andreï Tarkovski, de Jorge Luis Borges, ou de Suzanne Lilar.

Elle a publié une dizaine de romans et un recueil de nouvelles, principalement aux Éditions Gallimard. Sa pièce de théâtre "La Terre des Folle"s a été créée à Bruxelles en 2005 et transcrite sous la forme d’un oratorio pour chœur et orchestre créé en 2002 à Guebwiller.

Elle a reçu en 2015 le Grand prix de littérature de l'Académie française récompensant l'ensemble de son œuvre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire