samedi 1 septembre 2018

Dans la cage


 Peut-on réellement se refaire une virginité, rompre avec son passé, tirer un trait sur ses actes et ceux que l’on cautionnait dans un passé récent ?

Telle est la question qui se trame tout au long de ce premier roman, que, contrairement à bon nombres de camarades babéliotes, j’ai apprécié, et trouvé abouti.

Daniel est un ancien boxeur, qui a dû, pour des raisons de santé , abandonner son art. Daniel est marié à Sarah, aide-soignante dans une petite maison de retraite, et père d’une ravissante fillette, Madelyn. Daniel, qui a eu l’habitude des gros gains en boxant, doit désormais se contenter de revenus plus modestes, quand le marché de l’emploi ne l’oblige tout simplement pas à débrailler. Alors forcément, forte est la tentation de renouer avec l’argent facile. Et cela passe par fréquenter des gens pas très fréquentables où la violence fait loi.

Daniel souhaite reprendre une carrière interrompue. Y  arrivera-t-il ?
Parviendra-t-il à se débarrasser de ses démons ? Et à quel prix ?

Dans la cage est assurément un roman très noir, qui se déroule dans un milieu que je connais peu. Pour moi, il montre donc une certaine originalité.
De construction assez classique, avec quelques  éléments du passé qui viennent s’insérer dans le présent, l’auteur use d’un vocabulaire assez raccord par rapport au milieu. Son style est rêche, et nerveux.

S’il n’a pas l’ambition d’un roman noir exceptionnel, "Dans la cage" n’en est pas pour autant un mauvais opus. On peut juste regretter sa sortie en pleine rentrée littéraire. Une parution pré-estivale aurait sans doute été plus judicieuse, selon moi, bien entendu.

Je remercie les éditions Albin Michel et Babélio pour l’envoi de ce livre en amont de sa parution dans le cadre de la masse critique.

Dans la cage de Kevin Hardcastle, traduit de l’anglais(Canada) par Janique Jouin chez Allbin Michel (Septembre 2018, 340 pages)


Kevin Hardcastle est un auteur canadien, boxeur et fan d’arts martiaux.
Il a étudié l'écriture créative à l'Université de Toronto et à l'Université de Cardiff.
Ses nouvelles ont été publiées dans de nombreuses revues au Canada, ainsi que dans des anthologies internationales.
Son premier recueil de nouvelles, "Debris" (2015), a remporté le Trillium Book Award en 2016 et le ReLit Award for Short Fiction en 2017.
"Dans la cage" (In the Cage, 2017) est son premier roman.

Il vit dans le Comté de Simcoe à l'Ontario.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire