lundi 27 mai 2019

Mon désir le plus ardent


Maddy et Dalt auraient tant aimé vivre de leur passion commune pour la pêche et les rivières. D’ailleurs, c’est au bord de l’eau qu’ils ont échangé leurs vœux ; c’était leur désir le plus ardent….

La sclérose en plaque en décidera autrement, en contraignant le couple à revoir leurs ambitions, et en adoptant une attitude qui forge le respect.

Ce roman, qui prend pour cadre les rivières poissonneuses, nous fait rentrer intimement dans le couple que forme Maddy et Dalt.
Leur amour solide et sincère leur permet d’affronter au jour le jour l’évolution de la maladie et ses manifestations tant sur leur couple que sur leur de famille, ou sociale.

Si j’ai bien aimé cette histoire ; si j’ai apprécié le style et l’écriture de l’auteur, je garde cependant davantage mes distances que bon nombre de lecteur ; point de larmes ni de sanglots...

En rédigeant mon avis à distance, je me rends compte que j’ai moins à en dire que je ne le pensais…

Mon désir le plus ardent de Pete Fromm, traduit de l’américain par Juliane Nivelt, chez Gallmeister-Americana (Avril 2018, 290 pages), disponible en poche-Totem (Mai 2019,290 pages)


Pete Fromm est né en 1958 dans le Wisconsin et a d'abord été maître-nageur ou ranger avant de se consacrer à l'écriture.

Il a publié plusieurs romans et recueils de nouvelles qui ont remporté de nombreux prix ( dont le prix de la Pacific Northwest Booksellers Association pour "Chinook", "Comment tout a commencé" ou "Lucy in the sky") et ont été vivement salués par la critique.

"Indian Creek" est son premier livre traduit en français. Il vit à Great Falls dans le Montana.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire