vendredi 12 juillet 2019

Les inséparables ; Simone Veil et ses sœurs


Ce livre ne m’avait pas particulièrement attiré à sa sortie, malgré son sujet, en raison d’accroches de presse un peu trop louangeuses pour être vraies. Il aura fallu qu’il soit en tête de gondole‶ en médiathèque pour que je me laisse faire…
A propos de Simone Veil, j’ai lu pas mal de choses ; qu’allais-je apprendre de plus ? Un document sous un angle nouveau ? Pourquoi pas…

Pour être honnête, j’ai été assez déçue par ce document, qui hormis à propos de Denise Varnay, la seconde des filles Jacob, dont j’ai appris, n’a malheureusement pas tenu ses promesses.

Dominique Missika n’apporte rien de neuf sur l’étroite relation des soeurs Jacob, et en particulier entre Denise et Simone après la mort accidentelle de l’ainée qui a meurtrie Simone. Tout a été dit par Simone dans ses mémoires.
L’écriture de Dominique Missika ne recèle rien de particulièrement émouvant. Ce qui est émouvant c’est le destin de Simone, l’engagement de Denise. Mais ce document est trop banal pour y apporter un regard nouveau.

Ce fût pour moi davantage une lecture transition qu’une lecture instructive et mémorable.

Les inséparables de Dominique Missika, aux éditions du Seuil (Octobre 2018, 256 pages)

Dominique Missika, ancienne directrice de la rédaction de La Chaîne histoire est écrivain, directrice éditoriale des éditions Tallandier et productrice extérieure à France Culture. Elle est membre du comité scientifique du mémorial d’Izieu, présidé par Serge Klarsfeld.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire